bibliothèques, bibliothèque, documentation, Cnam, conservatoire national des arts et métiers

La frustration salariale : à quoi servent les primes ?

Penalva Icher, Élise (1980-....)

2024

Fait partie de

Résumé

Depuis une trentaine d'années, à mesure que les collectifs de travail issus des Trente Glorieuses ont été affaiblis, des éléments de plus en plus variés - et surtout variables (primes individuelles de performance, plan d'épargne retraite, intéressement ou participation, etc.) - se sont adjoints au salaire. De ce fait, les points de repère pour apprécier sa rémunération se sont peu à peu effacés. Cette hybridation récente brouille les perceptions individuelle et collective des rémunérations, dont les usages sont finalement plus complexes qu'il n'y paraît. Certes, elles rétribuent le travail, et leur montant peut à ce titre être source d'insatisfaction et de frustration, d'autant que les primes qui sont inégalemnet réparties dans la société accentuent parfois les écarts salariaux, par exemple entre les femmes et les hommes. Mais les salaires ont aussi pour fonction d'attirer, de fidéliser, de contrôler, voire de punir. Devant la diversité de ces usages, les salariés un peu confus sont en demande d'une plus grande transparence. Et dans ce contexte troublé, c'est bien souvent autour de la machine à café ou de la photocopieuse qu'ils comparent leurs fiches de paie et s'en font une opinion. Une enquête mixte qualitative et quantitative montre ici que ces discussions entre collègues entraînent des effets de pairs et peuvent, à leur tour, renforcer la frustration salariale. (4e de couverture)
  • Localisation
  • Description
  • Liens
CNA07@CENTRE DE DOCUMENTATION SUR LA FORMATION ET LE TRAVAIL

Bibliothèque


CENTRE DE DOCUMENTATION SUR LA FORMATION ET LE TRAVAIL

Exemplaires empruntables: 1 Disponibles: 1

Document disponible

Cote CDFT - Salle de lecture - Sous réserve de disponibilité PEN